* aide à la recherche
Accueil > affiches > [N° 366 bis - Commune de Paris - Les zouaves de la République aux hommes de (...)]

[N° 366 bis - Commune de Paris - Les zouaves de la République aux hommes de cœur]

image indisponible
-
Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[N° 366 bis - Commune de Paris - Les zouaves de la République aux hommes de cœur]
adresse :
. — Paris : [s.n.], (Imprimerie nationale [Paris : 1871])
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; x × y cm
notes :
descriptif :


[ texte ]

texte :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N° 366 bis LIBERTÉ— ÉGALITÉ — FRATERNITÉ N° 366 bis

COMMUNE DE PARIS

(en formation) LES ZOUAVES DE LA RÉPUBLIQUE AUX HOMMES DE CŒUR

CITOYENS,

Au moment où les Gardes nationaux défenseurs de la République et de la Commune tombent sous le plomb des assassins de Versailles, malgré leur titre inviolable de prisonniers de guerre, nos cœurs ont bondi d’indignation, et nous jetons au milieu de vous, Citoyens, notre cri patriotique : VENGEANCE ! ! ! Aidez-nous à l’assurer complète.

Et vous, enfants de la commune de Lyon, venez à nous pour combattre sous le drapeau que les premiers vous avez arboré.

L’habillement, la solde et les vivres sont assurés aussitôt après l’enrôlement. Armes à tir rapide. Les hommes inscrits à l’avance faisaient tous partie des anciennes compagnies de Francs-Tireurs.

MÊME SOLDE QUE LA GARDE NATIONALE

Le décret de la Commune relatif aux veuves, orphelins et blessés, est applicable aux
Zouaves de la République,

Les Bureaux de l’enrôlement sont situés :
1er Bureau. — — 10e Arrondissement, Faubourg Saint-Martin, Mairie.
2e — — 11e — Place Voltaire, Mairie.
3e — —18e — Rue des Abbesses, 8, Montmartre.
4° — — 20e — Belleville, Mairie.

De 9 heures à 11 heures, et de 2 heures à 6 heures.

Paris, le 19 mai 1871.

L’Adjudant-Major, RUMEAU.

Le Commandant des Zouaves de la République, LECAUDEY.

NOTA. Le bataillon ne sera composé que de 800 hommes

IMPRIMERIE NATIONALE. — Mai 1871.


sources :

Texte d’après Les Murailles politiques françaises, tome II : la Commune, Paris, Versailles, la Province (Paris : Le Chevalier, 1874), p. 542.

cotes :