* aide à la recherche
Accueil > 7856 affiches > [Le Père Peinard au populo [élections municipales, mai 1892]]

[Le Père Peinard au populo [élections municipales, mai 1892]]

image indisponible
Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[Le Père Peinard au populo [élections municipales, mai 1892]]
adresse :
. — Paris : le Père Peinard (1889-1900),
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une : noir, papier de couleur) ; x × y cm
notes :
descriptif :


[ texte sur papier de couleur ]

texte :

Le Père Peinard au populo

[…]


sources :

Une affiche est également annoncée comme accompagnant le numéro 69 (4e année) du dimanche 1er mai 1892 :

Encore l’Affiche !
Ces nom de dieu de fouille-merde sont bien pochetés, nom d’une pipe.
Voulant tout nous chopper, ils n’ont rien les couillons.
À peine quelques ballots d’affiches dans les gares.
Aussi pour les emmerder, le vieux prévient les copains qu’il a encore des flottes de papier rouge « Au Populo ».
Seulement, mille tonnerres, comme les copains qui avaient demandé des affiches, et qui ne les ont pas reçues, ont été volés, pour sûr.
Nous prions les camaros à la hauteur de manœuvrer en conséquence et en nous écrivant de bien indiquer comment et par quels moyens ils veulent de l’affiche « Au Populo. »
Qu’on se le dise, nom de Dieu !

L’affiche est déjà annoncée dans le numéro précédent du Père Peinard, le n° 162 (24 avril 1892) :

Un coup d’affiches !
 
L’affiche est un des plus riches flambeaux de propagande.
Les richards le savent bien, nom de dieu ! Aussi ils ont foutu le pies d’entraves possibles : y a pas mèche de coller un bout de papier sur un mur sans y foutre un timbre.
Y a qu’en temps d’élections où les charognards ont un peu desserré la vis.
Donc, faudrait en avoir une couche pour ne pas profiter de l’occase.
C’est ça que s’est dit le père Peinard, nom de dieu !
Aussi, a. la double occasion des élections municipales et de la manifestance du premier Mai, il s’est fendu d’une affiche du
Père Peinard au populo
L’affiche en question ne nécessitera aucune formalité de timbre pour tire collée elle est légale dans les grands prix ! Les copains peuvent y aller dare dare ; partout eu y a des élections municipales, ils peuvent en coller sans pétard.
Turellement, j’aurais voulu pouvoir en distribuer a gogo à tous les cumerluiches. Y a pas mèche, hélas !
Pour lors, faut que les bons bougres qui en pincent se fendent de quelques amis. l’affiche ne coûte pas un prix faramineux quarante sous le cent, expédition comprise.
Ohé, les camaros, patinez-vous ! Envoyez les commandes dare dare — et collez la braise avec, car c’est pas les picaillons qui m’étouffent.
Allons, oup ! Profitons de l’occase pour foutre quelques bonnes idées sous le pif des jemenfoutistes.
cotes :
 


Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones