* aide à la recherche
Accueil > 6700 affiches > [Joyeuses fêtes… avec la police pour votre sécurité… toute l’année]

[Joyeuses fêtes… avec la police pour votre sécurité… toute l’année]

Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[Joyeuses fêtes… avec la police pour votre sécurité… toute l’année]
adresse :
. — Lausanne : Espace autogéré,
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une : noir, papier jaune) ; 42 × 30 cm
notes :
descriptif :


[ texte (dénonciation contre les abus policiers et appel au soutien pour la sauvegarde de l’Espace) ; photo (évacuation de l’Espace par la police) ]

texte :

Rézô

Joyeuses fêtes…

avec la police pour votre sécurité…

Nous occupons depuis plus d’une année une ancienne carrosserie au ch. de la Colline 2. Nous y organisons des concerts, des bouffes populaires, des débats, etc. Le mardi 13 décembre parce que nous nous opposions pacifiquement à la destruction abusive de l’ensemble des halles de notre Espace Autogéré, la Municipalité rose-verte nous a envoyé des dizaines de flics en tenue anti émeute, armés de boucliers, de matraques, sans compter les flics en civil.

Le municipal des Travaux Schilt et le chef de la police Hagenlocher assistaient au "spectacle". Cette agression policière a été accompagnée de coups et de vexations. Les femmes ont eu droit en prime à des remarques sexistes du genre "elle s’excite la petite chatte" et à des attouchements. Comment se fait-il que des milliers de francs soient disponibles pour la répression alors que les caisses sont vides lorsqu’il s’agit de la sauvegarde de notre lieu culturel ?

Voilà en bref ce qui se passe lorsqu’on ne se soumet pas aux décisions arbitraires du pouvoir. Mais que l’on soit étranger, jeune, chômeur, squatter, cycliste ou plus simplement si l’on nourri encore quelque espoir quant à la possibilité de changer cette société d’exploitation, l’ordinaire policier n’est guère plus ragoûtant. Nous en avons assez de subir les sempiternels fouilles et contrôles d’identité, de voir pénétrer les flics dans nos appartements sans mandat, de nous faire photographier et filmer sous toutes les coutures. Le mardi 13 décembre ces derniers ont même tenter de nous empêcher d’assister au Conseil Communal où une interpellation concernant les événements de l’après-midi avait été déposée, prétextant que la séance n’était pas publique ! ? Il a fallu l’intervention de conseillers communaux pour que nous puissions finalement entrer.

Dénonçons l’arbitraire policier
Soutenons la lutte pour la sauvegarde de l’Espace Autogéré

…Toute l’année


sources :
 
cotes :

Aff1442, Aff3426 - 205494 (cira L)



Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones