* aide à la recherche
Accueil > 6688 affiches > [Une scélératesse !]

[Une scélératesse !]

Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[Une scélératesse !]
adresse :
. — Paris : FRC_ - FCR_ (Fédération communiste révolutionnaire : 1910-1912),
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une : papier de couleur) ; x × y cm
notes :
descriptif :


[ texte ]

texte :

Fédération communiste révolutionnaire

Une scélératesse !

Les traîtres et les bourreaux qui nous gouvernent ne veulent épargner aucune honte à ce pays. La République a déjà à son actif :

les fusillades des travailleurs en grève ; l’application des lois scélérates ; des lois d’exception contre les fonctionnaires ; des centaines de militants emprisonnés.

Mais à la réaction politique et sociale devait inévitablement s’associer la réaction militariste.

Non seulement nos gouvernants ont maintenu les Conseils de guerre et Biribi, qu’ils avaient promis de supprimer, mais encore, par le bluff des aéroplanes, le clinquant des revues et retraites, le projet de rétablissement du service de trois ans, la conscription forcée des noirs, ils essaient de réveiller l’esprit militaire et fortifier l’armée.

Pour couronner tout cela, le Parlement républicain a voté — sans aucune opposition — une loi odieuse qui envoie nos jeunes camarades coupables d’opinions antimilitaristes aux Bat’ d’Af’ et à Biribi.

On va donc faire subir aux jeunes gens ayant un idéal élevé de justice sociale, aux jeunes ouvriers condamnés pour délit de grève, le sort du malheureux Aernoult, lâchement assassiné par les officiers [de] l’armée française, le martyre de l’héroïque Rousset.

Camarades ! Nous ne vous convions pas à de vaines protestations. Nos jeunes camarades seront dans l’obligation de choisir : la mort lente, loin des leurs, sous le soleil d’Afrique, sous les […] à l’insoumission et la désertion.

Auront-ils le droit […]ter ?

À leurs frères de […]il de les soutenir en luttant contre le militarisme barbare.

Travailleurs ! […]issez-vous aux anarchistes pour propager l’esprit de révolte et d’indiscipline dans les armées dont nous poursuivons la destruction.

Nous vous invitons au

Grand meeting

qui aura lieu

jeudi 13 juin 1912, à 8 h 1/2 du soir

Salle de la Maison commune, 19, rue de Bretagne

G. Yvetot, F. Delaisi, Pierre Martin, A. Laisant, Ch. Malato, [A.] Togny, A. Mournaud

Il sera perçu 0 fr. 20 pour couvrir [les frais]

Placement gratuit en […]

[marque syndicale] [impr. ?…]


sources :

Affiche éditée en 1912 contre le loi Berry-Millerand (source : tropjeunespourmourir.com).

Est-ce Albert ou Charles-Albert Laisant ?

cotes :
 


Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones