* aide à la recherche
Accueil > 6828 affiches > [L’Insoumise : les idées ne s’expulsent pas]

[L’Insoumise : les idées ne s’expulsent pas]

Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[L’Insoumise : les idées ne s’expulsent pas] / Hugh D’Andrade
adresse :
. — Lille : l’ Insoumise (La bouquinerie occupée. Lille),
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; 55 × 37 cm
notes :
descriptif :
Symbole(s) utilisé(s) :

[ texte ; logo ; photo (banderole sur la façade de la librairie L’Insoumise) ]

texte :

[Logo] L’Insoumise. La Bouquinerie occupée

L’Insoumise

★ Les idées ne s’expulsent pas

La bouquinerie occupée l’Insoumise, au 10 rue d’Arras, est menacée d’expulsion suite à une procédure engagée par la mairie de Lille. Ce lieu a été remis en état et ouvert à la dernière braderie. Depuis cette bouquinerie a accueilli des discussions, des projections, une distro et a été un lieu d’échange. Le projet municipal est de remplacer cette bouquinerie autogérée par des ateliers d’artistes subventionnés.

La démarche est devenue habituelle à Lille, et à Moulins plus particulièrement : après l’expulsion du squat d’activités le Brancard, rue de Thumesnil, après l’expulsion du Ch’ti d’Arras pour y implanter la Maison du hip-hop, le prétexte culturel est employé une fois de plus pour transformer le quartier et s’attaquer à ces espaces insoumis à la marchandise. L’Insoumise est faite de ces gestes et de ces complicités qui n’ont aucune valeur marchande. des pratiques qui n’ont pas besoin de droits ou de titres pour exister.

Une fois de plus le masque culturel et social de la mairie tombe : si la vie du quartier et les initiatives collectives ne servent pas les plans d’urbanisme et les intérêts financiers, c’est-à-dire si elles ne permettent pas d’attirer le riche et de dégager le pauvre, elles sont attaquées. La chanson est connue : avec le flic et le politicien, vient l’huissier, le juge et le centre commercial.

Lille se gère et se vend comme une entreprise : ses “espaces publics” ne servent qu’à la circulation de la marchandise, les investisseurs de tout poils s’y partagent les logements et les campagnes de publicité par le spectacle la rende “fantastic” pour la vendre.

L’expulsion programmée de l’Insoumise est une attaque de plus à l’encontre des habitants et des habitantes du quartier et des lieux qui dérangent le nettoyage organisé. Elle nous fait prendre acte de la nécessité de s’opposer à l’offensive culturelle, marchande et policière.

L’Insoumise, au 10, rue d’Arras à Lille.

samedis de 15 h à 19 h et mercredis de 19 h jusqu’à la fin de l’activité

linsoumiselille.wordpress.com


sources :

Décembre 2012.

https://linsoumiselille.wordpress.com/2012/12/05/linsoumise-menacee-dexpulsion/

cotes :
 


Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones