* aide à la recherche
Accueil > 6662 affiches > [Mort aux vaches]

[Mort aux vaches]

Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[Mort aux vaches]
adresse :
. — Toulouse : FISR (Fédération internationale syndicaliste révolutionnaire), (Imprimerie toulousaine (Toulouse))
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; 52 × 42 cm
notes :
descriptif :


[ texte ]

texte :

Mort aux vaches

Prolétaire,

Depuis 3 ans, de l’Est à l’Ouest et du Sud au Nord de notre Globe, tu fais les frais de la bataille déclenchée par tes maîtres aux multiples nuances.

Des milliers de prolétaires de tous les pays crèvent pendant que les homes de la finance, de la politique et de la guerre, ces gueules de vaches, se congratulent, dissertent, se partagent les bénéfices, se distribuent prébendes et privilèges.

Rappelle-toi, Combattant de la « der des der » : en revenant de là-haut, en 1918, encore souillé du sang de l’infâme boucherie, devant les 10 millions de cadavres, les 20 millions de blessés, les 10 millions d’invalides, 3 millions de disparus, les millions de veuves et d’orphelins, tu avais dis et promis, Plus jamais !

De nouveau les brutes galonnées ont mis la main sur toi. Dans le monde ouvrier l’homme n’est plus un homme, c’est un matricule.

Jusques à quand ?

Jusqu’à ce que les prolétaires du monde entier comprennent qu’ils n’ont qu’un seul ennemi : leurs chefs.

Jusqu’à ce que les prolétaires du monde entier fraternisent, s’unissent, et au pas de charge — l’ultime — armés encore des baïonnettes fraîches encore du sang de leurs frères, aillent piquer les culs de tous les histrions bellicistes et gouvernementaux.

Prolétaires, en 1919, en 1936, tu criais : mort aux vaches !

En 1943, ne crie plus, agis.

Crève-les toutes : qu’elles portent en grelot une croix gammée, une étoile rouge, l’Ordre de la Jarretière, la Croix de Lorraine ou une francisque.

Vive la Liberté. Vive la Paix !

Vive la révolution sociale !

Fédération internationale syndicaliste révolutionnaire


sources :

« Cette affiche, imprimée à Toulouse chez les Frères Lion, devait être collée au soir du 3 août 1943, jour de l’arrestation d’André Arru, de sa compagne Julie Vinas et d’Étienne Chauvet » [1].

Archives départementales de l’Ariège (Foix), fonds Claude Delpla (64 J 15).

Notes

[1Source :
http://raforum.site/archivesarru/spip.php?article55 (vérifié le 19 juin 2019).

cotes :
 


Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones