Prost, Francis (1873-1948)

 

Francis/François Prost

https://maitron.fr/?article156274

in Dictionnaire des militants anarchistes : PROST, Francis “{PROTAL” ; “PROUST}”
Né à Moulins (Allier) le 10 mai 1873 — mort le 10 février 1948 — Employé ; forrain — FCAR — FA — CGT — Paris — Amiens (Somme) — Vichy (Allier)

Après un court passage au parti allemaniste, Francis Prost était devenu anarchiste sous l’influence de Sébastien Faure. En 1896 il travaillait comme garçon de bureau au journal La Petite République, ce qui, selon la police, le rendait suspect aux yeux de certains compagnons qui pensaient qu’il “renseignait les socialistes sur ce qui se passe dans le camp anarchiste”.
Le 3 janvier 1897, avec plusieurs autres compagnons dont Pouget, Sandrin, Musch, Leboucher et quelques espagnols et (…)

Au moins 10 revues francophones parues sous ce nom (voir sur le site Bianco).

 

Affichage par année

5 affiches :

 

    [Grand meeting public sur l’Inquisition en Espagne, par Charles Malato et Sébastien Faure]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Grand meeting public sur l’Inquisition en Espagne, par Charles Malato et Sébastien Faure]. — Paris : Le Libertaire (1895-1939), . — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; [54 ?] × [40 ?] cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  :
    • Liste des thèmes  : religion et spiritualité (en général)  ; répression  ; terrorisme  ; torture
    • Géographie, géopolitique et Histoire  : Espagne
    • Noms cités (± liste positive)  : Butaud, Georges (1868-1926)  ; Faure, Sébastien (1858-1942)  ; Girault, Ernest (1871-1933)  ; Malato, Charles (1857-1938)  ; Murmain, Élie (1862-1913)  ; Prost, Francis (1873-1948)  ; Tennevin, Alexandre (1848-1908)  ; Tortelier, Joseph (1854-1925)
    • Presse citée  : Libertaire (1895-1939), Le
    • Vie des mouvements  : conférence, débat…  ; soutien à militants
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Au Tivoli-Waux-Hall, reu de la Douane, le mardi 5 janvier 1897, à 8 h 1/2 du soir

    Grand meeting public

    Organisé par la Libertaire

    sur l’Inquisition en Espagne

    Conférence

    par Charles Malato et Sébastien Faure

    Prendront également la parole :
    Buteaud, Girault, Murmain, Prost, Tennevin, Tortelier, etc., etc.

    Camarades !

    Il se passe en Espagne des choses épouvantables dont, à part l’Intransigeant, la presse quotidienne n’a presque pas parlé.

    Voici les faits :

    On n’a pas oublié qu’au cours d’une procession religieuse, à Barcelone, une bombe éclata. L’auteur de cet attentat restant inconnu, le Gouvernement Espagnol profita de la circonstance pour arrêter plusieurs centaines de personnes suspectes de tendances républicaines ou de convictions anarchistes.

    Incarcérés dans la forteresse de Montjuich, ces malheureux y subirent les horribles tortures en usage durant les siècles maudits de l’Inquisition : les prisonniers furent soumis au régime de la morue salée et privés de toute boisson ; on les força à marcher nuit et jour et, quand la fatigue les terrassait, c’est à l’aide des lanières déchirant la peau des suppliciés, des tisons rougis pénétrant dans leur chair, des ongles arrachés, des testicules comprimés et broyés, des lèvres tailladées, qu’on leur faisait rouvrir les yeux et reprendre leur marche. Bref, le récit plein d’horreur des raffinements barbares auxquels recoururent les tortionnaires dépasse l’imagination.

    Sans autres preuves que les vagues aveux et dénonciations arrachés aux patients entre deux cris de douleur ou deux râles d’agonie, une Cour Martiale vient de condamner huit accusés à la peine de mort, quarante à vingt ans de prison et vingt-sept à huit années de la même peine

    Camarades !

    C’est contre cet arrêt infâme et les procédés qui en ont été la préface que nous en appelons à vos sentiments de justice.

    Il ne s’agit pas seulement d’exprimer la pitié que nous ressentons pour les victimes et l’horreur que nous inspirent les bourreaux.

    Cette manifestation — qu’il faut imposante — doit surtout avoir pour objet : d’affirmer à la face des oppresseurs l’étroite union des foules opprimées ; d’affermir et de développer dans le peuple Espagnol ses sentiments de fierté, de révolte et de haine contre l’Espagne monarchique et catholique ; enfin de faire savoir à notre gouvernement de curés que, s’il était jamais tenté de raire revivre en France la tradition des Torquemadas que le clérical Canovas acclimate en Espagne, il trouverait devant lui debout et insurgé, le peuple des journées révolutionnaires.

    Si nous voulons, camarades, que notre clameur d’indignation soit entendue, il faut que des milliers de poitrines la profèrent.

    Soyez donc en foule au meeting public du mardi 5 Janvier.

    Les organisateurs

    Pour couvrir les frais, entrée : 50 centimes.— (Nota : les dames sont admises)

    Cette page ne peut être affichée que revêtue d’un timbre de 12 centimes.

    Paris. — Imprimerie spéciale du Libertaire, 58, rue Greneta.


    sources :

    Dernière page de : Le Libertaire n° 60 (31 décembre 1896-5 janvier 1897).






    [Électeurs ! La farce est jouée !]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Électeurs ! La farce est jouée !]. — Lapalisse : les Anarchistes de l’arrondissement de Lapalisse : CGTSR / CGT_ - SR__ (Confédération générale du travail Syndicaliste révolutionnaire : 1926-1939) : FAF_ (Fédération anarchiste de langue française), . — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une  : noir , papier de couleur ) ; x × y cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  :
    • Liste des thèmes  : délégation de pouvoir (élections)
    • Géographie, géopolitique et Histoire  :
    • Noms cités (± liste positive)  : Prost, Francis (1873-1948)
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  :
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Électeurs !

    La farce est jouée !

    Une fois de plus on vous a saoulés avec des discours et des boniments, bourré la crâne de belles promesses, fait prendre des vessies pour des lanternes. On vous a joué la comédie politicienne qui vous passionne ou vous amuse, mais vous berne toujours.

    Après avoir été dénoncé par les Partis Socialistes et Communiste comme le candidat des Droites ; après avoir recueilli effectivement tous les suffrages fascistes de l’arrondissement. Lamoureux, ex-ministre d’Union Nationale, est maintenant l’élu des cléricaux, des radicaux, de la CAP Socialiste, du parti Communiste.

    Et Lamoureux, (amoureux de l’assiette au beurre et de la timbale électorale) peut prendre place parmi ces mal élus du Parlement si bien nourris à nos dépens.

    Pas plus que les autres, il ne vous donnera l’amnistie promise, le désarmement, la réduction du service militaire, la suppression réelle des ligues fascistes et des bastilles capitalistes, car depuis les élections de Mai dernier qui vous enthousiasmèrent, Schneider est resté roi dans la République, le gouvernement de Front Populaire n’a résolu ni le chômage, ni la vie chère et a laissé — crime des crimes — assassiner, en Espagne, les révolutionnaires.

    Électeur ! ouvre enfin les yeux

    Fuis les boutiques électorales, fuis les cuisines politiciennes. Par la politique, on te vole, on te trompe, on te dupe. Les politiciens font leurs affaires, non les tiennes.

    Écoute la parole anarchiste !

    C’est par l’éducation libertaire ;
    C’est par l’action syndicale et directe ;
    C’est par l’action révolutionnaire,
    que tu sortiras de ta misère.

    Sans plus tarder adhère à la CGTSR, 21, rue de Loos, Paris (X)
    adhère à la Fédération anarchiste française, 42, rue de Meudon, Billancourt (Seine)

    Les Anarchistes de l’Arrondissement de Lapalisse.


    sources :

    La démission de Jean Barbier, député de la circonscription de Lapalisse, provoque une élection partielle qui se déroule le 27 décembre 1936 pour le premier tour, le 3 janvier 1937 pour le deuxième tour. Lucien Lamoureux, à nouveau candidat, sera élu.

    Affiche de Francis Prost, selon la police :
    https://militants-anarchistes.info/?article4856
    https://militants-anarchistes.info/IMG/jpg/fontainebleau_832.jpg