* aide à la recherche
Accueil > affiches > [N° 362 - Commune de Paris - Dépêches de guerre à salut public]

[N° 362 - Commune de Paris - Dépêches de guerre à salut public]

image indisponible
-
Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[N° 362 - Commune de Paris - Dépêches de guerre à salut public]
adresse :
. — Paris : [s.n.], (Imprimerie nationale [Paris : 1871])
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; x × y cm
notes :
descriptif :


[ texte ]

texte :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N° 362 LIBERTÉ — ÉGALITÉ — FRATERNITÉ N° 362

COMMUNE DE PARIS

DÉPÊCHES DE GUERRE À SALUT PUBLIC

Paris, le 18 mai 1871.

8 heures du soir.
Reçoit de Porte-Maillot la dépêche suivante !

Ce matin, 3 heures, vive fusillade, bois de Boulogne, attaque très-vive. J’ai donné l’ordre de tirer pour protéger l’action ; l’ennemi a battu en retraite à 4 heures. Le feu du Mont-Valérien couvrait la Porte Maillot et n’a eu aucun résultat, sauf deux hommes blessés à l’avancée. J’ai ordonné un tir à toute volée quand l’ennemi a été en pleine déroute. Tous nos efforts couronnés de succès. L’ennemi attaque de nouveau ; nous ripostons avec vigueur. Artillerie fait merveille.

------

8 heures du soir
Recevons de MATHIEU la dépêche suivante :

Le combat de ce matin a été livré par nous pour enlever les positions de Versailles. Nous avons trois hommes tués et Versailles au moins cent soixante. Trouée au bois de Boulogne ; grand succès. Le combat d’artillerie continue,

Le Colonel,
MATHIEU.

------

8 heures 40 soir.
Capitaine d’état-major arrive au grand galop de la Muette. Versaillais chassés des tranchées à moitié détruites.

19 mai 1871, 1 heure 10 minutes.

------

Nous recevons dépêche d’Arc-de-Triomphe :

Plus de feu, plus d’attaque ; croyons les Versaillais repoussés.
Signé DELESCLUZE,

IMPRIMERIE NATIONALE. — Mai 1871.


sources :

Texte d’après Les Murailles politiques françaises, tome II : la Commune, Paris, Versailles, la Province (Paris : Le Chevalier, 1874), p. 538.

cotes :