* aide à la recherche
Accueil > 6497 affiches > [Non aux expropriations, l’ilot Pépinière aux habitants]

[Non aux expropriations, l’ilot Pépinière aux habitants]

Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[Non aux expropriations, l’ilot Pépinière aux habitants]
adresse :
. — Lille : collectif Pépinière (Lille),
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (photocop.) : n. et b. ; 30 × 21 cm
notes :
descriptif :
Symbole(s) utilisé(s) :

[ texte ; dessin (panneau routier d’interdiction : tour de bureaux — par Christian de Portzamparc (« Le Flipper » ou « La Chaussure de ski » — du quartier Euralille écrasant maison, habitant et végétation) ]

texte :

Non aux expropriations

L’ilot Pépinière aux habitants

Pour plus d’informations : pepiniere@riseup.net


sources :

http://lille.cybertaria.org/?article2733

Affiche diffusée sous le nom d’« Affiche porte ». Texte du tract correspondant :

Repas et après midi à propos de l’avenir de la « ZAC pépinière »

Depuis 20 ans, Euralille et LMCU opèrent de la même manière, ici en prévision du projet de l’Ilot Pépinière : après un rachat à bas coût et l’expulsion des habitants, le temps et les intempéries pourrissent les maisons. Après démolition, les bétonneuses bétonnent : les deux derniers hectares de bois restant dans cette ville seront remplacés par 250 logements et des centaines de voitures.

En dépit de la prose fleurie des urbanistes et des architectes — remplacez « Béton, expulsion, pollution » par un « trait d’union entre la modernité d’Euralille et le quartier traditionnel de Saint Maurice » — ce projet n’est rien d’autre qu’une basse opération de promotion immobilière dans l’une des villes les plus chères de France. À cinq minutes de la gare TGV, les cadres mettront le prix pour aller à Paris à pied. Les autres devront faire place nette.

Nous connaissons déjà le projet d’Euralille. C’est le même type d’urbanisme standardisé et moche que du côté impair de la rue, que sur le Boulevard Hoover ou Porte de Valenciennes. Aux anciennes rues modestes mais vivantes, une ville anesthésiée par leurs « mètres carrés de bureau », leurs « espaces résidentialisés » et leurs « aménagements paysagers ». Au regard de ce qui se fait déjà, souhaitons-nous vraiment que « La ville continue », pour reprendre le slogan municipal ? Les enjeux financiers d’une telle opération sont colossaux. Face à cela, les derniers habitants et tritons qui habitent l’îlot Pépinière ne suffiront pas. Mais nous pouvons nous réunir, discuter de la ville que nous voulons et, qui sait, stopper l’avancée d’Euralille.

Rendons-nous sur la place du Triangle Désirée Boucher, le dimanche 15 février à partir de 12h30, pour un repas participatif (amenez ce que vous voulez) et une après midi en fanfare avec la brigade des tubes !

Une réunion publique aura lieu à 16h pour approfondir ensemble le sujet de la « ZAC Pépinière » et ce qu’il est possible de faire !

Le collectif pépinière - pepiniere@riseup.net

cotes :
 

2015

2015

2015

2015

2015

2015
Affiches liées