* aide à la recherche
Accueil > affiches > [Fédération Révolutionnaire des Communes]

[Fédération Révolutionnaire des Communes]

-
Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[Fédération Révolutionnaire des Communes]
adresse :
. — Lyon : Fédération Révolutionnaire des Communes (Lyon),
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une : noir, papier rouge) ; x × y cm
notes :
descriptif :


[ texte (1re « Commune de Lyon ») ]

texte :

République française

Fédération Révolutionnaire des Communes

La situation désastreuse dans laquelle se trouve le Pays ; l’impulssance des pouvoirs officiels et l’indifférence des classes privilégiées ont mis la Nation française sur le bord de l’abîme.

Si le Peuple organisé révolutionnairement se se hâte d’agir, son avenir est perdu, la Révolution est perdue, tout est perdu. S’inspirant de l’immensité du danger et considérant que l’action désespérée du Peuple ne saurait être retardée d’un seul instant, les délégués des Comités fédérés du Salut de la France, réunis au Comité central, proposent d’adopter immédiatement les résolutions suivantes :

Article 1er. — La machine administrative et gouvernementale de l’État, étant devenue impuissante, est abolie.
Le peuple de France rentre en pleine possession de lui-même.

Art. 2. — Tous les tribunaux criminels et civils sont suspendus et remplacés par la justice du peuple.

Art. 3. - Le paiement de l’impôt et des hypothèques est suspendu. L’impôt est remplacé par les contributions des communes fédérés, prélevées sur les classes riches, proportionnellement aux besoins du salut de la France.

Art. 4. — L’État, étant déchu, ne pourra plus intervenir dans le paiement des dettes privées.

Art. 5. - Toutes les organisations municipales existantes sont cassées et remplacées dans toutes les communes fédérées par des Comités du salut de la France, qui exerceront tous les pouvoirs sous le contrôle immédiat du Peuple.

Art. 6. — Chaque comité d chef-lieu e de département enverra deux délégués pour former la Convention révolutionnaire du Salut de la France.

Art. 7. — Cette Convention se réunira immédiatement à l’Hôtel-de-Ville de Lyon, comme étant la seconde ville de France et la plus à portée de pourvoir énergiquement à la défense du Pays.

Celte Convention, appuyée par le Peuple entier, saurera la France.

Aux armes !!!

E.-B. Saignes, Rivière, Deville, Rajon (de Tarare), François Favre, Louis Palix, B. Placet, Blanc (G.), Ch. Beauvoir, Albert Richard, J. Bischoff, Doublé, H. Bourbon, M. Bakounine, Parraton, A. Guillermet, Coignet aîné, P.-J. Pulliat, Latour, Guillo, Savigny, J. Germain, F. Charvet, A. Bastelica (de Marseille), Dupin (de Saint-Étienne), Narcisse Barbet.

Lyon, Association typographique. — Regard, rue de la Barre, 12.


sources :

Affiche du 26 septembre 1870. Archives municipales de Lyon, 6fi 6833

http://www.ephemanar.net/septembre26.html

Cette affiche est reprise en couverture de Les Communards à Lyon : les insurgés, la répression, la surveillance de Matthieu Rappe (Lyon : Atelier de création libertaire, 2015).

cotes :
 

1871
Affiche liée