* aide à la recherche
Accueil > affiches > [N° 293 — Commune de Paris — À la Garde nationale]

[N° 293 — Commune de Paris — À la Garde nationale]

-
Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[N° 293 — Commune de Paris — À la Garde nationale]
adresse :
. — Paris : Commune de Paris (1871), (Imprimerie nationale [Paris : 1871])
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; x × y cm
notes :
descriptif :


[ texte ]

texte :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
N° 293 — LIBERTÉ — ÉGALITÉ — FRATERNITÉ — N° 293

COMMUNE DE PARIS
À LA GARDE NATIONALE

CITOYENS,

La Commune m’a délégué au Ministère de la Guerre ; elle a pensé que son représentant clans l’Administration militaire devait appartenir à l’élément civil. Si je ne consultais que mes forces, j’aurais décliné cette fonction périlleuse ; mais j’ai compté sur votre patriotisme pour m’en rendre l’accomplissement plus facile.

La situation est grave, vous le savez ; l’horrible guerre que vous font les féodaux, conjurés avec les débris des régimes monarchiques, vous a déjà coûté bien du sang généreux, et cependant, tout en déplorant ces pertes douloureuses, quand j’envisage le sublime avenir qui s’ouvrira pour nos enfants, et lors même qu’il ne nous serait pas donné de récolter ce que nous avons semé, je saluerais encore avec enthousiasme la Révolution du 18 Mars, qui a ouvert à la France et à l’Europe des perspectives que nul de nous n’osait espérer il y a trois mois.

Donc, à vos rangs, Citoyens, et tenez ferme devant l’ennemi ! Nos remparts sont solides comme vos bras, comme vos cœurs. Vous n’ignorez pas, d’ailleurs, que vous combattez pour votre liberté et pour l’égalité sociale, cette promesse qui vous a si longtemps échappé ; que, si vos poitrines sont exposées aux balles et aux obus des Versaillais, le prix qui vous est assuré, c’est l’affranchissement de la France et du monde, la sécurité de votre foyer et la vie de vos femmes et de vos enfants.

Vous vaincrez donc. Le monde, qui vous contemple et applaudit à vos magnanimes efforts, s’apprête à célébrer votre triomphe, qui sera le salut de tous les peuples.

Paris, le 11 mai 1871.

VIVE LA RÉPUBLIQUE UNIVERSELLE !
VIVE LA COMMUNE !

Le Délégué civil à la Guerre, DELESCLUZE

1 IMPRIMERIE NATIONALE. — Mai 1871.


sources :

texte d’après Les Murailles politiques françaises, tome II : la Commune, Paris, Versailles, la Province (Paris : Le Chevalier, 1874. 688 p.), p. XXX ?.

cotes :