Berthet, Nicolas (1875-1930)

 

in Dictionnaire des militants anarchistes : BERTHET, Nicolas
Né à Saint-Étienne (Loire) le 21 décembre 1875 - mort en juillet 1930 - Ouvrier passementier ; métallurgiste ; représentant de commerce - CGT - Lens (Nord) - Saint-Étienne (Loire)

Après avoir été passementier, puis métallurgiste, Nicolas Berthet, au retour du service militaire, partit dans le Nord où il se fit représentant en cafés. C’est à Lens et Denain qu’il semble avoir adhéré aux idées libertaires ; en juin 1907, il était signalé par le préfet du Nord comme un agitateur dangereux, partisan de l’action directe. Le mois suivant, il était arrêté à Denain pour avoir diffusé la brochure La Crosse en l’air lors d’une ré"union de protestation contre l’arrestation et (…)

 

Affichage par année

4 affiches :

 

    [Aux travailleurs ! : amnistie pleine et entière]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Aux travailleurs ! : amnistie pleine et entière]. — Lyon : CDS_ (Comité de défense sociale : 1903-....), . — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une  : noir , papier de couleur ) ; 124 × 85 cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  : Mundaneum (Mons)
    • Liste des thèmes  : bagne  ; justice  ; répression
    • Géographie, géopolitique et Histoire  :
    • Noms cités (± liste positive)  : Berthet, Nicolas (1875-1930)  ; Burdet  ; Fourcade, Henri (1889-1974)  ; Journet, Claude (1880-194.?)  ; Larapidie, Fernand (1885-....)
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  : meetings et manifestations
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Bourse du Travail de Lyon

    Syndicat des métallurgistes de Lyon

    Comité de Défense Sociale
    (section lyonnaise)

    Aux travailleurs !

    Au lendemain de l’hécatombe sans nom, de l’assassinat en masse de centaines de mille des nôtres, nous étions en droit d’attendre de la part des responsables de ce crime de lèse-humanité un geste qui eût apporté au peuple de France meurtri, un peu de calme et la guérison d’une de ses multiples souffrances.

    En accordant une amnistie pleine et entière, les gouvernants eussent racheté une petite part des multiples qu’ils ont sur leur conscience.

    Leurs victimes sont toujours dans les bagnes et les prisons, souffrant tous les maux que les féroces tortionnaires galonnés et alcooliques, dignes représentants du militarisme français, font souffrir à nos malheureux camarades, qui attendent que la mort vienne les délivrer.

    Les gouvernants n’ont pas assez de victimes à leur actif ; ils en augmentent le nombre déjà grand en emprisonnant de nouveaux camarades, sous le fallacieux prétexte de complot, et appliquant les infâmes Lois scélérates de 1893-1894, pour obtenir des condamnations en étouffant la Défense.

    Devant toutes ces iniquités, et pour que disparaissent à jamais les conseils de guerre militaires et maritimes, les camps de répression de France et d’Algérie ;

    Amnistie pleine et entière

    Contre les poursuites envers les militants syndicalistes et révolutionnaires et l(abrogation des Lois scélérates de 1893-1894

    Vous assisterez en masse au

    Grand Meeting

    qui aura lieu le samedi 19 juin 1920, à 20 heures 30, Gde Salle de la Bourse du travail

    où prendront la parole les camarades :

    Berthet, du Comité de Défense Sociale de Lyon
    Larapidie, du Comité de Défense Sociale de Paris
    Burdet, du Comité de Défense Sociale des marins
    Fourcade, de l’Union des syndicats ouvriers du Rhône
    C. Journet, du groupe des Causeries Populaires

    Il sera perçu un droit d’entrée de 0 fr. 25 pour participation aux frais

    [marque syndicale] Lyon. — Imprimerie de Perrache. A. Traquet, cours Suchet, 13


    sources :
     



    [Grand meeting antimilitariste]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Grand meeting antimilitariste]. — Lyon : CDS_ (Comité de défense sociale : 1903-....), . — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une  : noir , papier de couleur ) ; 123 × 85 cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  : Mundaneum (Mons)
    • Liste des thèmes  : antimilitarisme  ; justice
    • Géographie, géopolitique et Histoire  :
    • Noms cités (± liste positive)  : Berthet, Nicolas (1875-1930)  ; Pioch, Georges (1873-1953)
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  : meetings et manifestations
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Bourse du Travail
    Comité de Défense Sociale
    section lyonnaise

    Camarades

    le militarisme, que l’on croyait vaincu sur les charniers humains, jette à nouveau son cri de victoire.

    Des milliers d’hommes, qui avaient eu l’espérance de devenir libres, sont toujours sous ses griffes, et le Moloch en absorbe à nouveau des dizaines de milliers sous sa férule, pendant que les bras manquent de partout pour subvenir aux besoins des humains.

    Cependant, la militarisme n’est facteur que de haines et de guerres, et l’exemple est encore récent à la mémoire de tous de ses crimes innombrables.

    Le laisser subsister n’est pour la classe ouvrière que l’annonce de nouveaux deuils et pour le monde de plus grandes misères.

    Ses victimes :
    Ceux des prisons militaires, ceux des bagnes d’Afrique et de France, les morts crient justice et châtiment.

    Pour marquer votre haine et votre mépris de cette institution surannée, vous assisterez tous au

    Grand meeting antimilitariste

    qui aura lieu le
    samedi 27 mars 1920, à 20 h 30
    Grande salle de la Bourse du travail

    avec le concours des camarades

    Georges Pioch

    du Comité de Défense Sociale de Paris

    Berthet, Fourcade

    du Comité de Défense Sociale de Lyon

    et des camarades du Comité de Défense Sociale

    Participation aux frais : 0,50

    [marque] Lyon. — Imprimerie de Perrache, A. Traquet, cours Suchet, 18


    sources :
     

    [ca  1920]
    Affiche liée


    [Le règne de la barbarie continue !]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Le règne de la barbarie continue !]. — Lyon : CDS_ (Comité de défense sociale : 1903-....), (Association typographique (Lyon & Villeurbanne)). — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une  : noir , papier de couleur ) ; 124 × 85 cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  : Mundaneum (Mons)
    • Liste des thèmes  : répression  ; révolution
    • Géographie, géopolitique et Histoire  : Égypte  ; Espagne  ; guerres : Guerre mondiale , 1 (1914-1918)  ; Hongrie  ; Irlande  ; Maroc  ; Syrie
    • Noms cités (± liste positive)  : Berthet, Nicolas (1875-1930)  ; Branche, Me
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  : conférence, débat…  ; meetings et manifestations
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Syndicat des métallurgistes de Lyon

    Comité de Défense Sociale (section lyonnaise), 86, cours Lafayette

    Le règne de la barbarie continue !

    Jugez-en plutôt

    Quinze mois après la signature de l’armistice couronné finalement par une paix bâtarde, les soldats et civils condamnés par les tribunaux d’exceptions sont toujours embastillés ; l’amnistie, mot magique qui fit naitre tant d’espoir est lettre morte pour la plupart.

    La France plus réactionnaire que les monarchie de l’Entente, arme et entretient tous les réacteurs cyniques qui combattent la Russie des soviets et conserve dans les camps les soldats russes, coupables de na pas vouloir combattre la révolution.

    La paix qui devait donner aux peuples la “liberté de disposer d’eux-mêmes” voit se dresser dans tous les pays la réaction capitaliste et militariste.

    La Hongrie écrasée dans sa Révolution est le pays de la torture pour tous ceux qui sont soupçonnés de quelques sympathies pour le communisme.

    L’Irlande, l’Égypte, la Syrie, le Maroc, sont le siègent de sanglantes répressions.

    L’Amérique, l’Espagne, voient les arrestations, les déportations, les pendaisons, les fusillades en masse pour ceux qui défendent leur droit à la vie et à la liberté.

    Et devant ce tableau édifiant, que disent, que font les 1.700.000 électeurs du PSU et les 2.500.000 syndiqués de la CGT ?

    Rien… ou si peu de chose.

    C’est l’avilissante et dégradante complicité du silence qui rend possible la continuation de tels crimes contre lesquels se doit de protester tout homme qu n’a pas abdiqué toute dignité personnelle, au sein de l’aveulissement général des volontés, de abâtardissement des énergies, de l’aveuglement des cerveaux.

    C’est donc à ceux qui entendent crier haut et fort leur mépris pour de tels procédés et ne pas se solidariser par un silence approbateur des crimes ci-dessus énumérés, que nous nous adressons en les conviant au

    Grand Meeting

    qui aura lieu le samedi 14 février 1920, à 20 heures 30

    Grande salle de la Bourse du Travail

    avec le concours des orateurs

    Berthet, Comité de DS, section de Lyon
    Tomasi, CDS à Paris
    Marguerite Marion, Union des syndicats ouvriers du Rhône
    Georges Levy, Fédération socialiste du Rhône
    Branche-Vérillac, Association républicaine des anciens combattants [ARAC]
    Perrins, groupe “Clarté”
    Pavy, Comité 3e Internationale
    Roche, Fédération Libre Pensée

    Réunion tous les jeudis à 20 heures 30, Salle Chevrolat, 54, rue Moncey.

    [marque syndicale] Association Typographique, Lyon et Villeurbanne. — H. Gabrion, directeur [marque]


    sources :