* aide à la recherche
Accueil > affiches > [Mandat d’amener + quand ils sont venus chez moi pour m’arrêter]

[Mandat d’amener + quand ils sont venus chez moi pour m’arrêter]

Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[Mandat d’amener + quand ils sont venus chez moi pour m’arrêter]
adresse :
. — Bruxelles = Brussels Bruxelles : Alternative libertaire mensuel (Bruxelles), (22 mars, impr. du (Bruxelles))
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (deux : noir, jaune, papier blanc) ; 60 × 42 cm
notes :
descriptif :
Symbole(s) utilisé(s) :

[ texte ; silhouette (personne brandissant un « mandat d’amener ») ]

texte :

quand ils ont vérifié l’identité d’un passant,
je me suis dit un passant de plus ou de moins…
il n’y a pas de quoi s’inquiéter.
quand ils ont interpellé un syndicaliste,
je me suis dit un syndicaliste de plus ou de moins…
il n’y a pas de quoi s’agiter.
quant ils ont perquisitionné un « terroriste potentiel »
je me suis dit un opposant de plus ou de moins…
il n’y a pas de quoi protester.
quant ils sont venus chez moi pour m’arrêter,
il n’y avait plus personne pour s’insurger.

asbl 22 mars ★ 2, rue de l’Inquisition 1040 Bruxelles — tél. 02/736.27.76 ★ abonnement 001-0536851-32

supplément à Alternative libertaire mensuel, n° 67 de novembre 1984

Impression ASBL 22 mars, 1040 Bruxelles. 02/736.27.76


sources :

Affiche encartée dans Alternative libertaire n° 67 (nov 1984). Le texte est calqué sur une citation [apocryphe ?] attribuée à Bertold Brecht (1898-1956) [1] d’après un sermon du pasteur allemand Martin Niemöller (1892-1984).

Notes

[1Apparemment, l’œuvre de Brecht dont ce texte serait tiré n’est jamais citée.

cotes :

Aff1153 - 205203 (cira L) ; IISG BG D18/917 (iisg)