Le Meillour, Pierre (1884-1954)

 

in Dictionnaire des militants anarchistes : LE MEILLOUR, Pierre, Marie
Né le 24 avril 1884 à Kervignac (Morbihan) - mort le 24 août 1954 - ouvrier chaudronnier, puis pointeur au tirage des journaux dans les imprimeries de presse - UACR – UA – SIA – CGT – Courbevoie (Hauts-de-Seine) - Bezons (Val d’oise)

Fils de Marguerite Le Meillour, journalière agricole illettrée, Pierre Le Meillour, qui habitait Courbevoie (Seine), était secrétaire en 1913 du groupe anarchiste local dont faisaient entre autres partie Boudot et Gauvelet. Le groupe, en décembre 1913, adhérait à l’union régionale parisienne constituée au lendemain d’un congrès tenu à Paris en août 1913 (voir François Appert).
Inscrit au carnet B, il devait être mobilisé au 9e régiment d’artillerie à pied, mais il bénéficia en 1914 d’un (...)

Au moins 8 revues francophones parues sous ce nom (voir sur le site Bianco).

 

Affichage par année

2 affiches :

 

    [Qu’est-ce que le Foyer du XIe ?, conférence-controverse : « contre la dictature du prolétariat »]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Qu’est-ce que le Foyer du XIe ?, conférence-controverse : « contre la dictature du prolétariat »]. — Paris : Foyer du XIe : Le Libertaire (1895-1939), . — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; x × y cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  : CDA (FA, Paris)
    • Liste des thèmes  : anarchisme  ; dictature  ; marxisme
    • Géographie, géopolitique et Histoire  : Russie
    • Noms cités (± liste positive)  : Flotter  ; Le Meillour, Pierre (1884-1954)
    • Presse citée  : Libertaire (1895-1939), Le
    • Vie des mouvements  : conférence, débat…
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Qu’est-ce au le Foyer du XIe ?

    C’est un groupement d’ouvriers du XIe Arrondissement qui, par ses efforts coordonnés, s’efforce de fournir aux individus ayant le souci de s’affranchir intégralement la facilité d’examiner les problèmes les plus variés.

    Dans quel but ?

    Dans le but de faire des Hommes conscients capables de se diriger seuls.

    Pour quelle raison ?

    parce que nous plaçons tous nos espoirs dans l’éducation de chaque individu pour l’acheminement vers une Humanité meilleure.

    Persuadés que l’Esclavage politique, économique et moral repose principalement sur l’Ignorance des Foules, sans laquelle aucun Gouvernement, aucune Exploitation ne sauraient exister.

    C’est pourquoi, Camarades, nous vous convions à assister à notre série de conférences pour la campagne d’hiver, qui aura lieu à partir d’octobre 1920.

    Tous les trois premiers mercredis de chaque mois

    dans la salle du 95, rue de Charonne (XIe)
    sur les sujets les plus divers.

    Révolutionnaires de toutes écoles, camarades de toutes professions qui aspirez à un peu plus de justice et de mieux-être, ne comptez- que sur vous-mêmes ; perfectionnez-vous, éduquez-vous ; alors seulement vous serez capables d’accomplir de profondes transformations sociales.

    Mercredi 20 octobre 1920, à 20 h 30

    Conférence-controverse

    Sujet traité

    Contre la dictature du prolétariat

    orateurs : Le Meillour, Flotter

    Adhésions au Groupe tous les mercredis. — Prêt de livres de la bibliothèque aux adhérents.

    Entrée libre et gratuite. — Tous les vendredis, lisez “Le Libertaire”.

    Impr. […] – [marque syndicale] […]


    sources :
     

    1920
    Affiche liée