* aide à la recherche
Accueil > 6795 affiches > [À bas la guerre !]

[À bas la guerre !]

Image (fixe ; à 2 dimensions)
titre :
[À bas la guerre !]
adresse :
. — Paris : Le Libertaire (1895-1939) : UA__ - UAC_ - UACR (Union anarchiste… [communiste] [révolutionnaire]), (ICC (Imprimerie Centrale du Croissant))
description technique (h × l) :
. — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; 91 × 61 cm
notes :
descriptif :


[ texte ]

texte :

Union Anarchiste-Communiste révolutionnaire

À bas la guerre !

Ce cri qui a coûté, il y a quelques semaines, la mort de notre camarade Legay, doit aujourd’hui, retentir avec plus de violence que jamais.

Pendant qu’à Genève se poursuit la farce du désarmement les dangers de guerre se précisent.

Cette comédie a, du moins, l’avantage de démontrer aux prolétaires, que le désarmement qui a servi de plate-forme électorale aux partis de gauche est impossible en régime capitaliste, où les contradictions d’intérêts internationaux se manifestent nécessairement.

Travailleurs,
vos gouvernants sont incapables d’assurer la paix, c’est à vous qu’il appartient de la conquérir.

Sur l’appel de Romain Rolland et de Barbusse un congrès contre la guerre doit se tenir à Genève le 29 juillet. Malgré notre ardent désir de participer à toute manifestation contre la guerre,

nous n’irons pas à Genève

C’est que derrière ces deux intellectuels apparait la main de l’Internationale Communiste, et nous savons, par expérience, que toutes les tentatives de front unique faites par le Parti Communiste, loin de réaliser l’union des travailleurs, les a toujours divisés davantage.

L’expérience nous a guéri, c’est pourquoi nous ne participerons pas à ce congrès.

Cela ne signifie pas que nous ne sommes pas décidés dès maintenant à lutter contre la guerre.

Mais nous entendons le faire avec nos méthodes, que nous acceptons volontiers de soumettre au jugement du prolétariat, mais non pas à la dictature d’un parti.

C’est à la classe ouvrière que revient la responsabilité de lutter contre la guerre.

C’est elle qui est seule capable d’empêcher ce crime de s’accomplir parce qu’elle possède dans ses mains la force économique du pays. Par la grève générale, elle paralysera les grands services publics rendant ainsi la mobilisation impossible, et préparant les voies de l’insurrection révolutionnaire qui permettra aux travailleurs d’établie le régime d’égalité et de liberté qui seul apportera la paix.

L’Union Anarchiste-Communiste Révolutionnaire

Toutes les semaines : Lisez Le Libertaire - le numéro : 50 centimes

[marque d’imprimerie] Imprimerie Centrale du Croissant — 19, rue du Croissant, Paris.


sources :

Affiche parue en pages centrales : Le Libertaire : hebdomadaire de l’Union anarchiste-communiste n° 365 (vendredi 22 juillet 1932).

cotes :
 


Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones