* aide à la recherche
Ficedl - Affiches
7944 affiches | articles | outils | dates de parution | catégories | analogies |

1926

 

 

14 affiches :

 

    [2 mitines de protesta por la libertad de Sacco et Vanzetti]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    2 mitines de protesta por la libertad de Sacco et Vanzetti]. — San Miguel de Tucumán : FORA (Federación obrera regional Argentina), . — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; 40 × 51 cm.

    • Affiches par pays  : Argentine
    • Lieux d’archivages  : Boston Public Library
    • Liste des thèmes  : justice
    • Géographie, géopolitique et Histoire  : États-Unis
    • Noms cités (± liste positive)  : Vanzetti, Bartolomeo (1888-1927)
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  : meetings et manifestations
    notes :
    descriptif :
    Symbole(s) utilisé(s) :

    texto

    fotos : Sacco / Vanzetti & silla eléctrica

    matasellos FORA (manos entrelazadas)

    texte :

    [logotipo libro] — [matasellos FORA]

    2 Mitines de Protesta

    por la libertad de Sacco et Vanzetti

    A los Compañeros y a todo el Proletariado de lengua Española :
    Nosotros estamos al tanto de vuestra heroica y constante labor de solidaridad y con el corazón partido seguimos vuestro vía-crucis en el camino de la vida ; y vemos con fervor vuestra cotidiana lucha en la que vencéis todos los obstáculos y desafiáis todos las tempestades para poder llegar a la cúspide de nuestra anheladas aspiraciones : la Anarquía.
    Desde este antro carcelario os mandamos nuestro mas sincero saludo y nuestra voz de aliento para que no desmayéis en la batalla emprendida que redimirá a la humanidad en no lejano día.
    Para todos nuestro mejor y mas loable aprecio.
    Salud y Libertad. Vuestro y por la Anarquía.
    Nicola Sacco — Bartolomé Vanzetti

    ¡Camaradas !
    Sacco y Vanzetti los dos hijos del pueblo que dieron su libertad por la causa de los oprimidos no pueden ser olvidados.
    Un deber de solidaridad debe unirnos en estos momentos.
    Una sola debe ser nuestra consigne ; extraer de las garras de la justicia histórica, esas dos vidas que pretenden arrebatarnos.

    El Domingo 5 de Setiembre

    A las 9 horas en : Plaza Independedencia
    A la 18 (6 p.m.) en : Plaza Lamadrid

    A.L. de O. Gastronómico y F.O.L. Tucumana


    sources :

    https://ark.digitalcommonwealth.org/ark:/50959/5q47t039b (CC BY-NC-ND)


    1927

    1927
    Affiches liées


    [Arrière les dictateurs !]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Arrière les dictateurs !]. — [S.l.] : UA__ - UAC_ - UACR (Union anarchiste… [communiste] [révolutionnaire]), [ca ]. — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une  : noir , papier de couleur ) ; 75 × 63 cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  : Mundaneum (Mons)
    • Liste des thèmes  : dictature  ; fascisme et antifascisme
    • Géographie, géopolitique et Histoire  : Maroc  ; Syrie
    • Noms cités (± liste positive)  :
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  :
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Union anarchiste

    Arrière les dictateurs !

    Par suite de la guerre et des charges créées par elle, et grâce aux massacres de Syrie et du Maroc où des millions sont engloutis, la République se débat dans des difficultés financières inouïes.

    Sous le prétexte de sauver la France les clans réactionnaires s’agitent, poursuivant un but avoué :

    L’instauration du fascisme

    Dans tous les pays où règne un semblable régime, les libertés sont abolies. La terreur horrible règne sur la classe ouvrière.

    Dans le Nord, les fascistes s’arment de Mauser. Ailleurs, on découvre des dépôts d’armes, chez les royalistes.

    La fusillade se prépare

    Il ne faut pas compter sur le Bloc des Gauches pour vous défendre, car, il n’a même pas poursuivi les factieux qui s’arment.

    La dictature, quelle qu’en soit la couleur, c’est le gouvernement d’un seul ou d’une camarilla. C’est le régime du bon plaisir.

    Les anarchiste sont contre toute dictature

    Quels que soient les partis, quels que soient les individus qui voudraient instaurer la dictature, ils trouveront les anarchistes pour leur barrer la route.

    La presse tout entière se fait la complice des ambitions dictatoriales.

    Pour connaitre la vérité sur le fascisme et sur tous ses agissements, [. texte coupé]


    sources :
     


    [Aux électeurs]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Aux électeurs]. — [S.l.] : [s.n.], . — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (deux  : rouge , noir , papier blanc ) ; 120 × 81 cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  : CIRA (Lausanne)
    • Liste des thèmes  : parlementarisme et antiparlementarisme
    • Géographie, géopolitique et Histoire  :
    • Noms cités (± liste positive)  :
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  :
    notes :
    descriptif :


    [ caricature : le candidat avant et après les élections, avec petit dialogue et nombreuses citations ]

    texte :

    Comité anti-parlementaire (Groupe anarchiste du XIe - Cercle anarchiste du XXe - Groupe indépendante du IIIe)

    Aux électeurs

    Élections législatives mars 1926


    [série de citations :]
    Voter c’est s’avilir ! Voter c’est abdiquer ses droits.
    Élisée Reclus

    Le suffrage dit universel est un moyen puissant d’endormir l’activité humaine.

    L’homme qui vote dépose sa volonté dans une boite afin de la reprendre au bout de quatre ans.... si on le lui permet.

    Ce monstre ÉTAT tout dégoutant de sang humain (lui est responsable de toutes les abominations dont a gémi et dont gémit encore l’humanité.
    Georges Clémenceau

    Le suffrage dit « universel » est le moyen puissant d’endormir l’activité humaine. Le peuple prétendu souverain est un esclave que l’on saoûle avec des mots. L’électeur est un homme qui abdique et se donne des maitres.

    En politique le mensonge et l’hypocrisie y sont. quasi obligatoire. Le pavillon y est fait pour couvrir la marchandise suspecte et les étiquettes dissimulent le contenu, les grands mots, les vides désolants.

    L’éducation que nous recevons tous de l’État, à l’école et plus tard. a tellement vicié nos cerveaux, que la notion même de la liberté finit par s’égarer, se travestir en servitude.
    Pierre Kropotkine

    Em résumé, le suffrage dit universel n’est pas le suffrage de tout le monde. C’est un truc qui peut servir à certains hommes (intrigants) pour opprimer d’autres hommes.


    [dessin (caricature)]

    [légendes :]
    Avant l’élection
    Le candidat. — Électeurs ! je n’y vais pas par quatre chemins, je vous promets la lune ! Je vous la donnerai ! Je le jure !
    Les votards. — Vive notre candidat ! Vive Tartempion ! Viva la lune !

    Après l’élection
    Les votards. — Tartempion, ta promesse ! La lune… Il nous faut la lune…
    L’élu. — La lune ? La voici ! Bougres d’empaillés !

    Vu : les candidats : Toutan, Desnots


    [autre série de citations :]
    Voter c’est sanctionner son esclavage.

    Le suffrage universel est la plus grande mystification du XIXe siècle.

    La voix d’un ivrogne vaut celle d’un savant.
    Quelle absurdité !
    Les anarchistes ne veulent obéir qu’a leur raison.

    Le rôle fatal de tout gouvernement c’est de faire obstacle la pensée libre.
    Émile Gautier

    À mesure que la culture progressive développera dans l’homme une force plus grande et mieux réglée, l’individu sans doute prendra plus d’importance, et le Dieu-État suivra peut-être dans le gouffre commun, les divinités qui furent. Ce serais la belle anarchie rêvée.
    Georges Clémenceau

    De deux choses l’une, ou la loi est bonne et alors pourquoi des députés et des sénateurs pour la changer, ou la loi est mauvaise et alors pourquoi des magistrats pour l’appliquer.

    En réalité dans le malheur des hommes la politique est presque tout, et dans leur bonheur pour rien. Tandis que la science est presque tout dans leur prospérité et pour rien dans leur misère.

    La révolution se fera quand les hommes cesseront de déléguer leurs pouvoirs, quand ils cesseront de se donner des maitres, quand ils cesseront de permettre à des gens pareils à eux de dire : « Vous m’avez donné le droit d’agir pour vous ».


    [tampon] Imprimerie spéciale pour Affiches : Chaumard, 30, rue de Bretagne, Paris


    sources :

    1926, 1er trim.








    [La prison ou la mort : grand meeting]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    La prison ou la mort : grand meeting]. — Lyon : CDS_ (Comité de défense sociale : 1903-....), (Imprimerie Nouvelle Lyonnaise (Lyon)). — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une  : noir , papier de couleur ) ; 118 × 80 cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  : Mundaneum (Mons)
    • Liste des thèmes  : justice  ; répression
    • Géographie, géopolitique et Histoire  : Espagne
    • Noms cités (± liste positive)  : Ascaso Abadia, Francisco (1901-1936)  ; Durruti Dumange, Buenaventura (1896-1936)  ; Huart, Lucien (....-194.)  ; Pioch, Georges (1873-1953)
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  : meetings et manifestations  ; soutien à militants
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Comité de Défense Sociale

    Siège : 86, cours Lafayette, Lyon

    La prison ou la mort

    Telle est la cruelle alternative devant laquelle sont placés Ascaso et Durruti.

    Leur crime ? Être restés des militants révolutionnaires malgré la dictature de Primo de Rivera ; n’avoir pas voulu, malgré tous les dangers, malgré toutes les souffrances, abdiquer quoi que ce soit de leurs convictions.

    Toutes les frontières leur sont fermées ; partout la prison et la mort les attendent. Et pourtant, nul plus qu’eux n’est digne de la solidarité humaine.

    Mais la classe ouvrière, a laquelle cependant ils ont fait le sacrifice de leurs vies et de leur liberté, ne réagit pas ; ceux qui se réclament de cette liberté pour laquelle Ascaso et Durruti ont tout donné, laissent faire !

    Cela ne peut plus durer.

    Debout ! peuple qui tant de fois te dressas pour des causes parfois moins nobles, exige avec nous que les deux martyrs aient enfin

    Un coin où reposer leurs têtes !

    Pour votre honneur, pour votre sécurité même, vous assisterez en masse au

    Grand meeting

    qui aura lieu le jeudi 26 juillet, à 20 h 30, Grande Salle de la Bourse du travail, 39, cours Morand.

    Orateurs :
    Me Loyet, défenseur d’Ascaso et Durruti, président de la Fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l’Homme
    M° Kreher, avocat du Colité de Défesne Sociale
    Vivier, secrétaire de l’Union des syndicats confédérés du Rhône
    Huart, secrétaire de la CGTSR

    Nota. — Pour éviter l’affluence aux portes, celles-ci seront ouvertes à 20 heures ; le meeting commencera à 20 heures 30 précises.

    [marque syndicale] Imprimerie Nouvelle Lyonnaise. 3, rue Sainte-Catherine. Lyon.


    sources :
     




    [Salvamos a Sacco, Vanzetti y Torres Escartin = Salvamo Sacco, Vanzetti, Torres Escarti]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Salvamos a Sacco, Vanzetti y Torres Escartin = Salvamo Sacco, Vanzetti, Torres Escarti]. — Saint-Étienne : [s.n.], . — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (deux  : rouge , noir , papier rouge ) ; 120 × 80 cm.

    • Affiches par pays  : France
    • Lieux d’archivages  :
    • Liste des thèmes  : mort  ; répression
    • Géographie, géopolitique et Histoire  : Espagne  ; États-Unis
    • Noms cités (± liste positive)  : Sacco, Nicola (1891-1927)  ; Torres Escartín, Rafael Liberato (1901-1939)  ; Vanzetti, Bartolomeo (1888-1927)
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  : meetings et manifestations  ; soutien à militants
    notes :
    descriptif :


    [ texte (bilingue castillan/italien) ]

    texte :

    Trabajadores españoles

    Salvamos a Sacco, Vanzetti y Torres Escartin

    En la España de los imbéciles militares hay un hombre, TORRES ESCARTIN que es un honrado Trabajador, que por el solo hecho, de pensar en un porvenir mas justo lo acusaron de la MUERTE del Cardinal de Zaragoza.

    Durante la celebración del Proceso se presento un sobrino de la victima con pruebas testigales, aprobando que los autores de la Muerte de su Tio, fueron los mismos Clericales.

    A dicho testigo no se lo escucho echándole de la audiencia, y, condenando a MUERTE a nuestro compañero y luchador TORRES ESCARTÍN.

    La libre America, país del dolar y de la democracia, para no ser menos que los países monárquicos condeno a la Silla Eléctrica hace cinco anos, a dos inocentes como nuestro companero Escartín, los dos conocidos luchadores SACCO y VANZETTI.

    Y para evitar que los verdugos se manchen las manos con la sangre de tres inocentes trabajadores, se os invita a un

    GRAN MITIN

    que tendrá lugar a la

    Bolsa del trabajo, Sábado día 5 de Junio a las 8 de la Noche, Sala de Conferencias

    Uno de los Oradores hablará en Español

    Salvamo Sacco, Vanzetti, Torres Escarti

    Lavoratori Italiani,

    La pena capitate ha da un ora all’attra per funzionare. Un grido di aiuto ci perviene dolla lontana Repubblica stellata, per Salvare due innocenti, il perfide e rapace, Capitalismo americano compreso il governo voglino ad ogni costo disparsi di Nicola SACCO e Bartolomeo VANZETTI ;

    Col rigetto della rivesione del processo e la conferma della pena di MORTE che si vuole infliger la macchinazione più infamanti di ogri origini poliziesco sta per avere il suo epilogo.

    Lavoratori Italiani,

    Due onesti organizzatori della lotta di classe due militanti anarchici per colpa di essere tali dovranno affrontare la SEDIA ELETTRICA.

    In piedi domine, e con mezzi rapidi e decesivi risponderemo occhio per occhio dente per per dente il mondo civile e con noi.

    Se SACCO e VANZETTI e TORRES Escarti dovranno morire sapremo a chi dovremme rivolgersi per rivendicarli.

    Lavoratori Italiani,

    Uniti nell’umana protesta agitiamoci per impedire che questo delitto si compia.

    Un Oratore che parla Italiano sarà con noi

    SALBATO SERA_ALLE ORE 8 GIUGNO 1926

    [marque syndicale] Imp. Nouvelle, 4, rue Balay, Saint-Étienne


    sources :

    Archives nationales F/7/13105, dossier n° 24, A52 :
    https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/media/FRAN_IR_050130/c-8vos8fago--iue26c029ldv/FRAN_0020_15666_L

    Affiche diffusée par le Parti communiste (France).



    [Salviamo Sacco e Vanzetti !]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Salviamo Sacco e Vanzetti !]. — Buenos Aires : Comitato d’agitazione pro Sacco e Vanzetti, . — 1 affiche (impr. photoméc.) : n. et b. ; 40 × 54 cm.

    • Affiches par pays  : Argentine
    • Lieux d’archivages  : IISG (Amsterdam)
    • Liste des thèmes  : justice  ; procès
    • Géographie, géopolitique et Histoire  : États-Unis
    • Noms cités (± liste positive)  : Sacco, Nicola (1891-1927)  ; Vanzetti, Bartolomeo (1888-1927)
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  : soutien à militants
    notes :
    descriptif :


    [ texte (italien avec accents aigus espagnols au lieu des graves italiens sur les voyelles) ; illustration (portraits de Sacco et Vanzetti encadrant une chaise électrique) ]

    texte :

    Salviamo Sacco e Vanzetti !

    A tutti gli uomini libere e giusti

    Unicamente a voi uomini liberi, amanti dalle giustizia, della verità, dell’umanità, noi lanciamo questo appello ; perché voi soltanto potete intendere la nobiltà della causa per cui vi chiamiamo a combattere, e la santità della protesta che eleviamo, affinché trovi eco al di sopra di tutte le fedi e di tutti i partiti…

    Gli altri, gli uomini piegati passivamente alla schiavitù, chiuso il cuore e il cervello alle doverose ribellioni ed alle alte aspirazioni, non ci intenderanno. Si tratta di rivendicare la dignità umana, non facendosi complici indiretti d’una inaudita infamia che si stá compiendo contro due lavoratori italiani — Nicola Sacco e Bartolomeo Vanzetti — da parte della giustizia degli Stati Uniti.

    Nicola Sacco e Bartolomeo Vanzetti dovranno morire sulla Sedia Elettrica. Così è sentenziato. Ricordate questo : Sacco e Vanzetti moriranno, immoleranno le loro vite giovani, laboriose e onestissime, non per essersi resi colpevoli di qualche delitto, ma soltanto perché cosi vogliono i loro persecutori. Questi due martiri — cosi li chiamiamo perché già abbastanza soffersero per guadagnarsi questo titolo —, sono innocenti ! Accusati di duplice assassinio a scopo di furto, si è potuto dimostrare con documenti schiaccianti e testimonianze intacciabili la loro non reità. Si è potuto dimostrare di più : che si fa di tutto, da parte della magistrature Nord-Americana, per consegnarli alla morte, soltanto responsabili di essere, oltreché lavoratari indefessi, figli d’Italia e uomini di pensiero !

    Si vuole assassinare due uomini per odio di razza e di setta. Uomini liberi e amanti della Giustizia.

    Lo permetterete ?

    Lavoratori ! Italiani !

    Sui vari responsabili — fin’ora rimasti ignoti — dal delitto addebitato a Sacco et Vanzetti, era stata messa una taglia di 50 mila dollari !

    È Soldato con lo scopo di guadagnare quest’oro che la polizia del Massachussetts e i giurati della Corte di Dhedam, a costo di sacrificare due purissime esistenze e di gettare nel disonore e nell’abisso della miseria due famiglie, si ostinano a non abbandonare le loro vittime. Già sono passati cinque anni dal giorno dell’arresto dei due immigrati italiani Sacco e Vanzetti. Cinque anni di torture insopportabili, di atroce incubo, di attesa paurosa e angosciante.

    Non per nulla i due carcerati sono quasi impazziti. Fin’ora a nulla è valso la protesta di milioni d’uomini che in tutte le parti del mondo si agitano per salvarli. A nulla è valso il monito d’uomini insigni come Anatole France et Henry Barbusse, o di italiani di insospettato patriottismo come Luigi Barzini ; a nulla è valso infine l’opera della difesa che ha potuto dimostrare la falsità, le venalità è la bassezza morale degli accusatori. L’Alta Corte di Giustizia degli Stati Uniti ha accondisceso soltanto a ripetute revisioni del processo — ciò che equivale a confessare l’errore commesso — prolungando cosi un’attesa e une incertezza del domani più atroce della morte stessa.

    La giustizia Nord Americana ha ormai dimostrato di voler calpestare ogni ragione ed ogni diritto, di voler compiere un orribile misfatto che disonorerebbe non un popolo soltanto ma tutta l’umanità !

    Le permetterete ?

    Il Comitato che si è costitutito in Buenos Aires perché anche nell’Argentina, come in tutte le parti del mondo, si elevi la voce di protesta contro i carnefici sitibondi di sangue della Repubblica Stellata, è deciso a lottare fino all’ultimo per la libertà di Sacco e Vanzetti. È necessario che il delitto sia impedito. Che l’innocenza sia rivendicata e che la giustizia trionfi !

    Sopratutto agli Italiani esso si rivolge. È necessario che tutti gli immigrati italiani proclamino che è inique, incivile e obbrobrioso mescolare l’odio e il disprezzo per figli della Grande Proletaria (i quali offrono in tutto il mondo, il loro sangue, il loro sudore e le loro braccia al fecondo lavora) dove soltanto dovrebbe regnare lo spirito di giustizia a la più grande serenità. È necessario proclamare che nel secolo ventisimo ; secolo di progresso civile e di alte aspirazioni, non è possibile che si compia impunita Sentenza di morte sul capo di cue innocenti/

    Ormai la causa di Sacco e Vanzetti e diventata la causa dell’Umanità. Nessuno può e deve sottrarsi al proprio dovere !

    Mentre la mano del bola si stende per imprimere al patibolo lo scatto fatale, la livida scintilla suggellatrice d’una grande ignominia e d’un mostruoso delitto, da ogni luogo della terra si elevi questo grido di protesta e di rampogna : No !…

    Entro il prossimo novembre, l’Alta Corte di Giustizia del Massachussett dovrebbe dar luogo alla revisione del processo Sacco et Vanzetti. Ai giurati chiamati a decidere definitivamente sulla vita di due lavoratori, due Italiani, due innocenti giunga la voce dagli Italiani e degli uomini amanti della giustizia e della verità residenti nell’Argentina !

    A tale proposito questo Comitato terrà fra breve u grande comizio di protesta nel quale già stati invitati a parlare oratori di tutti i partiti politici che non abbiamo ritratta dal loro vessillo la parola Libertà.

    Il Comitato d’agitazione Pro Sacco e Vanzetti


    sources :

    Italia per IISG, Argentina nel testo.


    1927

    1927
    Affiches liées


    [Zum 50. Todestag von Michel Bakunin]

    notice :
    Image (fixe ; à 2 dimensions)
    [
    Zum 50. Todestag von Michel Bakunin]. — Bern Berne : [s.n.], (Unionsdruckerei Zürich). — 1 affiche (impr. photoméc.), coul. (une  : noir , papier rouge ) ; 70 × 50 cm.

    • Affiches par pays  : Suisse
    • Lieux d’archivages  : IISG (Amsterdam)
    • Liste des thèmes  : mouvement anarchiste : histoire
    • Géographie, géopolitique et Histoire  :
    • Noms cités (± liste positive)  : Bakounine, Michel (1814-1876)  ; Bertoni, Luigi = Bertoni, Louis (1872-1947)  ; Marx, E. K.
    • Presse citée  :
    • Vie des mouvements  : anniversaire, commémoration
    notes :
    descriptif :


    [ texte ]

    texte :

    Zum 50. Todestag von Michel Bakunin

    Geb. 30. Mai 1814 in Premuchino, nordwestlich von Moskau

    An die arbeitenden Kameraden !

    Am 1. Juli 1876 starb in Bern Michael Bakunin, welcher einen so großen Platz in der Geschichte des revolutionären Gedankens und der Tat einnimmt. Das seither verflossene halbe jahrhundert erlaubt uns, im Lichte der historischen Ereignisse und Erfahrungen betrachtet, ein unpartelisches Urteil über sein Werk abzugeben.

    Bakunin hat die Einheitsfront aller Enterbten und Ausgebeuteten auf der Basis der breiten Solidarität in Verbindung mit der dem menschlichen Individuum zukommenden Freiheit propagiert. Seine Lehre bleibt lebendig, indem sie auch heute in den gegenwärtigen Verhältnissen nichts an Aktualität eingebüßt hat.

    Er hat jegliche Herrschaft als Quelle unerschöpflicher Kämpfe, Spaltungen und Knechtschaft verneint, weil dieselbe auch unter anderen Formen und anderen Namen die Ausbeutung des Menschen durch den Menschen beibehält. Die Tatsachen haben seine Voraussehungen vollauf bestätigt. Die Welt der Arbeit darf diesen unermüdlichen Kämpfer nicht vergessen, der den Grundsatz aufgestellt hat, daß die

    Proletarier aller Länder

    um zur Verwirklichung der sozialen Revolution zu gelangen, jeden Kompromiß abzulehnen haben und außerhalb jeder bürgerlichen Politik die Solidarität und die revolutionäre Aktion herstellen müssen.

    In der tragischen Zeitperiode, welche wir durchqueren, hat uns diese Solidarität und diese Tat gemangelt. Mehr als je handelt es sich heute darum, sle vorzubereiten und zu pflegen, angesichts der schweren ökonomischen, politischen und moralischen Krise, die die gesamte Welt erschüttert und sie in eine neue Katastrophe hineinzurelßen droht.

    Um dem Gedächtnis und dem Geiste Michael Bakunins Ehre zu erweisen, laden wir alle Arbeiter ein, an der am

    4. Juli, 10 Uhr morgens
    stattfindenden

    Manifestation

    teilzunehmen.

    Der Zug sammelt sich beim Restaurant Eilgut Bren

    um sich von da nach dem Friedhof Bremgarten zu begeben, wo die Gedächtnisfeier stattfindet.

    Französischer und italienischer Redner : L. Bertoni
    Deutscher Redner : E. K. Marx

    Unionsdruckerei Zürich


    sources :